Petit rappel !
les relations directes permettent entre autre de commenter les photos et de créer plus d'interactivités entre les membres du site. Alors n'hésitez pas à faire des demandes :)

Réagissez (0) Clics: 53

Insolite: à 21 ans, elle vit comme un bébé (vidéo)

Jess, une jeune américaine de 21 ans se glisse quelques heures par jours dans la peau d’un bébé. Son petit ami, David, joue le rôle du père et s’occupe d’elle.


 

Jess, une Américaine de 21 ans vivant à Lakeland, en Floride, a un hobby relativement inhabituel. En effet, quelques heures par jour, elle se glisse dans la peau d’un nouveau-né et en adopte tous les comportements. Et qui dit bébé, dit adulte pour s’en occuper. C’est, donc, David, son petit ami de 24 ans, qui lui donne à manger, la dispute, la console et… lui change ses couches ! “ Je ne fais qu’uriner dedans. Je ne fais rien d’autre. Ce serait aller trop loin ”, clarifie Jess. Le phénomène a, finalement, tellement pris d’ampleur que Jess et son copain ont décidé de créer une chaîne Youtube pour diffuser les séances “ “bébé” de Jess, alias Binkie Princess.

Abusée sexuellement

Dans un reportage réalisé par Barcroft TV, Jess explique que son comportement est dû au fait qu’elle ait été abusée sexuellement à deux ans à peine. C’est ce qui, selon elle, l’aurait conduite à la dépression et au traumatisme. “ Je suppose que je fais cela pour récupérer un peu de l’innocence qui m’a été volée, se confie-t-elle. C’est pour la revivre d’une manière plus pure ”. La vidéo qui a récolté environ un million de vues ne fait pas l’unanimité : de nombreux internautes se sont moqués du couple et ont insulté David.

Aujourd’hui, Jess est à la recherche d’une baby-sitter pour venir s’occuper d’elle quelques jours par semaine.

Réagissez (0) Clics: 209

Un père, son fils et... une femme en couche-culotte

Etats-Unis

10 juillet 2016 08:12; Act: 10.07.2016 08:47

Posté sur Facebook par une femme qui a voulu montrer tous les aspects de la maternité, ce cliché la montrant de dos en couche-culotte a été partagé près de 130'000 fois

storybild

(photo: Facebook/baconam)

 

Amanda Bacon est maman d'un petit Pierson depuis le milieu de la semaine. Au terme de son accouchement, elle a souhaité révéler un aspect souvent ignoré de la maternité en publiant un cliché d'elle en couche-culotte géante qu'elle a intitulé «la maternité non-censurée».

«Je partage cette photo parce que c'est ça la réalité, a-t-elle écrit au-dessus d'une photo de son fiancé qui tient leur enfant alors qu'elle figure de dos avec une énorme couche-culotte. C'est ça la maternité; c'est à la fois brute, superbe, désordonné et monstre hilarant. Avoir un bébé est une magnifique expérience, et les réalités d'un post-partum ne sont pas assez évoquées. Ni suffisamment photographiées d'ailleurs, poursuit la maman.»

Dans son statut, qui a été partagé quasiment 126'000 fois depuis mercredi, l'Américaine sait que ce genre de cliché mettra mal à l'aise certaines personnes. «Mais pourquoi, demande-t-elle. Franchement, je ne comprends pas. Probablement parce qu'il s'agit d'une étape dont on ne parle jamais. Nous devrions tous tenter d'en savoir davantage, et d'accepter tous les aspects qui impliquent le fait de donner la vie, y compris des moments comme celui-ci.»

Interrogée par le Huffington Post, la maman explique que même si au départ elle a hésité à publier cette photo, elle s'est finalement décidée en réalisant à quel point il était compliqué pour elle de parler de quelque chose d'aussi naturel que l'accouchement et la vie post-partum.

Depuis son retour à la maison, l'Américaine n'a pas cessé de donner des nouvelles d'elle et de son petit Pierson. Car l'atterrissage, une fois que l'on a quitté l'hôpital et qu'on commence une nouvelle vie, mérite lui aussi son lot de photos et de discussion qui montrent la réalité.

Réagissez (0) Clics: 510

Au Japon, on vendra bientôt plus de couches pour les personnes âgées que pour les bébés

Des mannequins japonais saluent le public après un défilé de couches pour adultes, le 25 septembre 2008.  (DAVID GUTTENFELDER / AP / SIPA )

La demande est telle que trois marques ont agrandi leurs usines.

En raison du vieillissement de la population japonaise, les ventes de couches pour adultes devraient dépasser celles des couches pour bébés d'ici 2020, a rapporté mercredi 10 juillet le journal nippon Nikkei, cité par le site américain The Atlantic (en anglais).

Toutefois, selon Unicharm, premier fabriquant de couches au pays du Soleil-Levant, le basculement se serait opéré dès 2011.

20% de la population a plus de 65 ans

Ce marché croît de 6 à 10% par an et rapporte déjà 1,4 milliard de dollars, poursuit le site. Une tendance durable, puisque le Japon présente la plus grande proportion de plus de 65 ans dans le monde : plus de 20% de la population. Une aubaine pour les fabriquants étant donné que les couches pour adultes se vendent 2,5 fois plus cher que leurs équivalents pour petits. 

Si les ventes explosent, le recours à de tels produits continue d'embarrasser les consommateurs. En Suède, la companie SCA, leader mondial des produits d'hygiène (Tena, Lotus, Nana…), a envoyé un échantillon de ses couches à tous les hommes de plus de 55 ans, indique The Atlantic. L'histoire ne dit pas si les ventes ont décollé. En revanche, le standard de la société a été assailli d'hommes en colère

Source : http://www.francetvinfo.fr/

Réagissez (0) Clics: 229

Miley Cyrus en bébé innocent critiquant ses amants

Déconcertant

Elle n'apparaît peut-être pas en tenue provocante ou nue dans son nouveau clip «BB Talk», mais elle réussit toutefois à créer le malaise en entrant dans la peau d'un bébé.

 MileyCirus002

Si vous n’apercevrez aucun pénis, godemichés ou objets phalliques dans le nouveau clip de Miley Cyrus, il pourrait tout de même vous mettre mal à l’aise. Dans BB Talk, la chanteuse spécialisée dans la provoc', affublée de différents costumes de bambins, enchaîne les postures embarrassantes et les mises en scène aussi ridicules que fascinantes.

Découvrez le nouveau clip de Miley Cyrus :

Poses lascives, moues boudeuses, et couches de bébé. Dans BB Talk, Miley Cyrus change sensiblement de registre, ni positions du Kama-sutra en vue, ni langue exhibée de manière provocante. A la place, la chanteuse se trémousse comme une petite fille et parle de ses problèmes existentiels du type « je suis allongée dans mon lit et je me dis que ce n’est pas lui que je veux vraiment », ou encore « j’enfouis juste ma tête sous mon avant-bras qui bizarrement sent bon, tout comme tes putains de cheveux et tes putains de dents ». Sans oublier, les « mais ba*se moi et arrête de me parler », que Miley Cyrus entonne de sa voix caverneuse. Tout un programme.

Réagissez (1) Clics: 795